Tous Ensemble Pour Les Gares

Association Citoyenne

Accueil » ÉTATS GÉNÉRAUX DES ASSOCIATIONS DE LA LIGNE P.O.L.T. & des LIGNES ADJACENTES du 24 novembre 2018 à Payrignac – Compte rendu

ÉTATS GÉNÉRAUX DES ASSOCIATIONS DE LA LIGNE P.O.L.T. & des LIGNES ADJACENTES du 24 novembre 2018 à Payrignac – Compte rendu

La matinée a été consacrée à la réunion du Conseil d’administration de l’Association Urgence ligne POLT, les États généraux se déroulant tout l’après-midi.

Plus de 50 personnes ont participé à toute ou partie de cette journée.

Georgette Laporte, présidente de TEPLG a dû excuser certaines personnalités invitées mais a pu accueillir :

Anne-Marie Angot, maire adjoint de Payrignac

Serge Bladinières, vice-président du Conseil départemental du Lot

Jean-Noël Boisseleau, vice-président d’Urgence ligne POLT

Jean-Michel Brachet,  maire adjoint de Limoges,

Christian Chavaroche, maire de Payrignac,

Raphaël Daubet, conseiller régional, Occitanie,

Claudine Dely, secrétaire d’Urgence ligne POLT,

Nathalie Denis, maire adjoint de Gourdon, conseillère départementale,

Vincent Labarthe, vice-président de la région Occitanie,

André Mellinger, maire de Figeac,

Aurélien Pradié, député du Lot,

Angèle Préville, sénatrice du Lot,

Jean-Claude Sandrier, président d’Urgence ligne POLT,

Jean-Marc Vayssouze-Faure, maire de Cahors, président du Grand-Cahors, président de l’AMF 46.

 

Parmi les participants, des présidents ou représentants d’associations de défense de la ligne POLT (Assier, Biars, Limoges, Saint-Sébastien, Uzerche, Vierzon, …), des responsables syndicaux.

Des riches débats émane la motion destinée, au Président de la république, à la Ministre des transports, au Président de la SNCF que voici

ÉTATS GÉNÉRAUXDES ASSOCIATIONS DE LA LIGNE P.O.L.T.

& des LIGNES ADJACENTES

À l’initiative de l’Association « Tous Ensemble pour les Gares » et avec le soutien de
l’Association « Urgence Ligne Paris-Orléans-Limoges-Toulouse »

l’instance délibérative réunie ce jour, 24 Novembre 2018, à PAYRIGNAC, 46 300

a présenté la présente motion adoptée à l’unanimité

 

  • que la ligne Paris-Orléans-Limoges-Toulouse reçoive des trains neufs et performants dès 2023 ;
  • qu’elle soit associée à des travaux de modernisation complète de l’infrastructure, sans nuire aux usagers et au trafic qui peut se faire sur une seule voie ;
  • que cette ligne soit rendue enfin performante et attractive, pour gagner au moins 45 minutes sur le parcours de Cahors vers Paris et 10 minutes sur celui de Cahors vers Toulouse par rapport au temps de référence (hors des détentes horaires actuelles pour travaux) ;
  • que sur cette ligne de 712 km, les trains soient capables d’atteindre une vitesse d’au moins 220 km/h ;
  • que soient renforcées les dessertes par trains Intercités sur l’ensemble de la ligne POLT, et au sud de Brive par au moins quatre allers-retours quotidiens jusqu’à Toulouse avec dessertes notamment de Souillac, Gourdon, Cahors, Caussade et Montauban ;
  • en plus de ces quatre trains Intercités, que soient rétablis au moins deux aller-retour quotidiens entre Toulouse et Paris dans chaque sens, par train rapide, sans nuire aux dessertes locales ;
  • que soient rétablis quotidiennement, les trains de nuit dans les deux sens : ceux vers Cerbère/Port Bou et La Tour de Carol/Figeac/Capdenac/Rodez et les dessertes à Souillac, Gourdon et Cahors ;
  • que le trafic sur la ligne S.N.C.F. Brive-Biars sur Cère-Bretenoux-Aurillac reprenne rapidement sur une ligne complètement rénovée; les usagers de cette ligne étant lourdement pénalisés depuis plusieurs années ;
  • que soit rétablie la liaison S.N.C.F. Sarlat-Souillac abandonnée en 2013 qui désenclaverait le sud Dordogne et le nord-ouest du Lot via la Ligne POLT ;
  • que la ligne S.N.C.F. Cahors-Capdenac-Figeac soit rouverte au trafic, tant pour les voyageurs que pour le FRET ;
  • que les horaires des trains express régionaux, notamment à destination de Toulouse, Brive et Aurillac soient harmonisés entre les régions : que les arrêts à Souillac, Gourdon et Cahors soient adaptés, notamment pour les trajets domicile-travail et les nombreux lycéens et étudiants qui l’empruntent ;
  • plus globalement que soient réexaminées les grilles horaires des dessertes en concertation avec la S.N.C.F. Intercités et S.N.C.F. Région Occitanie, les élus du département du Lot, les collectivités, les associations d’usagers et de défense des gares ;
  • que la gare de Cahors, ville-préfecture retrouve des horaires d’ouverture d’une amplitude journalière de 8h00 à 19h00 et redevienne ouverte les week-ends et jours fériés ; Cahors, étant la seule ville-gare importante de la Ligne POLT avec des horaires aussi restreints (actuellement 8h30 à 17h30) ;
  • que soient rétablies les ouvertures de guichet, en gare d’Assier et Gramat ;
  • que soit rouverte la gare de Rocamadour-Padirac, sites touristiques majeurs du Lot ;
  • que soient harmonisés, simplifiés, accessibles, l’accès aux tarifs et l’achat des titres de transports, avec une égalité tarifaire ;
  • que l’accessibilité aux gares et aux trains pour les personnes à mobilité réduite soit concrètement mise en place ;
  • que lors des fermetures d’accueil de gares, notamment les nuits et jours fériés, un local chauffé et éclairé doté de sièges et pourvu de sanitaires régulièrement entretenus, soit mis à la disposition des Usagers ;
  • que l’activité FRET redevienne une priorité, créatrice d’emploi et facteur sécuritaire par rapport au transport routier ;
  • Enfin, l’actualité commande que suite aux très graves dommages consécutifs à l’incendie subi par la gare S.N.C.F. de Figeac, le 22 novembre dernier, il est demandé que tout soit mis en œuvre par les autorités compétentes pour un rétablissement très rapide du trafic ferroviaire à Figeac, sous-préfecture du Lot, seconde ville du Département, au cœur d’un bassin industriel, économique et touristique important, ainsi que les services commerciaux et d’information habituels de cette gare aux Usagers ;

En l’attente, que l’intégralité du trafic qui ne peut être effectué par train, puisse être assuré par des bus de substitution.

Le développement du service public est une condition de l’amélioration de la qualité des dessertes et des services.

 

Le Conseil d’administration de Tous Ensemble pour les Gares et sa présidente, Mme Georgette Laporte.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Auteur

Nom : celmar

Aller à la barre d’outils