Tous Ensemble Pour Les Gares

Association Citoyenne

Accueil » Vendredi 4 juin 2021 à Gourdon – Reprise des manifestations de TEPLG.

Vendredi 4 juin 2021 à Gourdon – Reprise des manifestations de TEPLG.

Depuis l’Assemblée générale du 5 décembre 2019, TEPLG ne s’était pas manifestée, et ce n’est pas pour des raisons de sérénité du système ferroviaire.

La dernière apparition sur les quais date du 18 octobre 2019 à Gourdon.

Pour cette reprise ce ne sont pas moins de 60 à 70 manifestants qui se sont retrouvés et se sont réfugiés sous la marquise pour des raisons météorologiques.

Ce ne sont pas les masques qui ont empêché de reconnaître quelques visages, mais ce sont bien de nouveaux venus.

C’est vrai pour quelques élus, aux écharpes toute neuves, des élections municipales ayant eu lieu en 2020.

À 18h c’est le temps des prises de parole.

La Présidente Georgette Laporte invite tout d’abord à une minute de silence en hommage à Jean-Pierre Larrive, grand serviteur de l’Association, récemment disparu.

Puis c’est une première pour Jean-Marie Courtin, nouveau maire de Gourdon. La veille il a rencontré à Cahors Emmanuel Macron, Président de la République : l’Hôpital de Gourdon aura son IRM.

Le Président s’est enquis qu’il y avait bien des compétences pour son pilotage, pensant sans doute au paradoxe de la poule et de l’œuf, qui vient en premier ? Gourdon était en compétition avec Figeac et Cahors (une deuxième).

De plus le Président s’est dit très attaché à la ligne POLT.

Jean-Marie Courtin rencontrait ensuite deux conseillers présidentiels avec promesses de suivi intensif  (au moins jusqu’à l’élection présidentielle prévue en 2022…)

Les prises de parole suivantes par des membres de l’Association ont permis de préciser les revendications pour lesquelles le rassemblement avait lieu.

Jean-Noël Boisseleau ajoutait la lecture de la motion votée par le Conseil départemental cette semaine, juste avant sa disparition,  pour raison de nouvelle élection les 20 et 27 juin prochains.

Jacques Montal, incollable sur les trains de nuits a évoqué les bus de nuit qui se substituent aux trains de nuit entre Paris et Rodez, en semaine.

Pour clore Serge Laybros assombrissait le tableau en rajoutant les problèmes de la ligne Brive Aurillac.

S’ensuivait le verre de l’amitié.

 

Auteur

Nom : celmar

Aller à la barre d’outils