Tous Ensemble Pour Les Gares

Association Citoyenne

Accueil » Suppression de personnel dans les gares entre Brive et Capdenac

Suppression de personnel dans les gares entre Brive et Capdenac

Action de l’Association de Défense de la gare d’Assier et de promotion du rail

Envoi d’une lettre à la direction SNCF

 

 

 

Monsieur Jean-Baptiste DJEBBARI

Secrétaire d’état chargé des Transports

Hôtel de Roquelaure

246 Boulevard Saint Germain

75 007  PARIS

 

Assier le 26 novembre 2020

Monsieur le Secrétaire d’état,

La S.N.C.F. envisage, dans les jours à venir, d’opérer des modifications importantes en réduisant ou supprimant la présence humaine dans certaines gares de la ligne Capdenac – Brive.

Les changements vont impacter les gares suivantes :

–   Gare de Gramat et d’Assier : suppression de l’agent qui remplace les agents titulaires durant leurs jours de repos, congés, maladie, etc.. Sans cet agent, les gares concernées ne seront plus ouvertes, plus d’accueil au public, plus de vente au guichet ni de renseignements, la sécurité des usagers ne sera plus assurée ainsi que celle des circulations.

–  Concernant la gare d’Assier, elle est actuellement fermée aux voyageurs les samedis, dimanches et jours fériés mais avec une présence humaine assurant la sécurité des trains. Cet agent va être supprimé, plus personne n’assurera la sécurité des trains et ne laissant plus aucune possibilité de ré-ouvrir la gare au service voyageur, comme demandé par nos courriers depuis 2017.

De plus, la gare d’Assier est la seule actuellement ouverte les week-ends de façon stratégique au milieu d’un tronçon qui va de la gare de Capdenac-Gare à Saint Denis Près Martel soit près de 75 km (les gares de Gramat et Rocamadour-Padirac étant déjà fermées). L’agent présent à ces heures régule de façon optimale le passage et l’espacement des trains, donc peut intervenir à tout moment dans la chaine de la régularité, en cas de perturbations, de panne, de problèmes majeurs, etc… Ce qui a pour conséquence de sécuriser les usagers et de pouvoir intervenir techniquement pour faire croiser 2 trains en cas de retard pour assurer les correspondances à l’autre bout de la ligne. Cet agent est donc indispensable à la bonne marche des circulations sur cette ligne.

–  Concernant la gare de Gramat, elle a depuis 3 ans subit de nombreuses réorganisations  se traduisant par des suppressions de personnel, de nombreuses diminutions d’heures d’ouvertures aux usagers (fermeture les week-ends et jours fériés notamment). Elle a déjà payé un lourd tribut.

–  Pour la gare de Capdenac, il est prévu de supprimer le poste de chef de service et son remplaçant, ce qui va entrainer, notamment en cas de problème, une surcharge de travail pour l’accueil des voyageurs, l’information de ceux-ci, les commandes de bus de remplacement, etc.. Sans cet agent, plus aucune sécurité assurée pour la traversée des voies par les usagers, plus aucune aide à l’agent en charge de la sécurité des circulations, plus d’informations en temps réel, etc..

 

Cette situation régressive risque fortement d’éloigner les usagers du mode de transport ferroviaire et à l’heure ou le gouvernement préconise, dans ces déclarations, le renforcement des trains régionaux sur les petites lignes (lignes structurantes dans nos régions) et des trains de nuit, il est plus qu’important de maintenir un niveau de Service Public Ferroviaire répondant aux besoins des usagers. Il est d’autant plus indispensable de maintenir tous ces Services Publics de proximité car ils participent à tous les niveaux à la transition écologique, énergétique et économique.

Pour toutes ces raisons, nous vous appelons à intervenir rapidement auprès de la S.N.C.F. afin de stopper ces réorganisations néfastes pour préserver l’avenir de ce mode de transport et l’attractivité de nos régions.

Dans l’attente, nous vous prions de bien vouloir agréer, Monsieur le Secrétaire d’état, l’expression de nos salutations distinguées.

Pour l’A.D.G.A.P.R. :

Le Président

Christophe SCHIMMEL

Auteur

Nom : celmar

Aller à la barre d’outils