Tous ensemble pour les gares

association citoyenne

Accueil » Vendredi 21 juillet 2017 à Gourdon à 17h 30. Deuxième manifestation de 2017 – Descente sur la voie

Vendredi 21 juillet 2017 à Gourdon à 17h 30. Deuxième manifestation de 2017 – Descente sur la voie

1 17 07 21 104

En raison du changement d’horaire du passage des trains et de l’ouverture des guichets à Gourdon, TEPLG a appelé à se réunir à 17h30.

Grande est la colère des 80 manifestants présents.

La raison en est que la gare de Gourdon est restée fermée toute la semaine, alors que depuis le lundi 3 juillet 2017 les guichets doivent être ouverts en semaine de 9h40 à 17h45.

La raison de la raison est que le cheminot de service est tombé malade. Aucun autre cheminot sous la main pour le remplacer.

Georgette Laporte, la Présidente de TEPLG a contacté la nouvelle Directrice régionale de Toulouse. Pas de dialogue possible.

Sous la marquise les 80 manifestants alors présents décident de bloquer symboliquement le TER Brive Toulouse qui doit arriver à 17h51 et s’arrête en fait à 17h57.

Plus de 40 personnes se retrouvent sur la voie devant la TER pendant 2 mn.

Le conducteur qui a déclenché le plan incident doit dès lors attendre l’autorisation de redémarrer du centre habilité, ce qui prendra plus de 10 mn puisque le départ a lieu à 18h11.

Ce plan s’appliquera au train suivant, l’Intercités Toulouse Paris. La procédure est connue.

Le train s’arrête en rase campagne à environ 1 km de la gare. Annonce est faite aux voyageurs qu’il y a des manifestants. Redémarrage en marche lente. Arrêt à 18h 45.

Sur Internet, « Horaire SNCF »  annonce son arrivée à 18h16, mais il faut se méfier, Internet affiche des trains fantômes (la preuve est facile à vérifier en consultant le service).

Avant que ne s’arrête en procédure normale à 19h06 l’Intercités Paris Toulouse est arrivé en urgence, de Rocamadour, un cheminot qui restera jusqu’à disparition de dernier manifestant.

Pendant tout ce temps, sur les quais il y a beaucoup de vie, il y a de nombreuses prises de parole.

Il est dit que cette même semaine la gare de Cahors a été fermée 2 jours par manque de personnel.

Il est dit que pendant le quinquennat en marche il disparaît un Hollande ont été supprimés 25 000 postes de cheminots.

Il est dit que cette même semaine la gare de Cahors a été fermée 2 jours par manque de personnel.

Il est dit que pendant le quinquennat en marche il disparaît et disparaîtra un poste de cheminot toutes les 7 mn.

Il est dit que ce matin madame Borne, Ministre des transports, avait déclaré que serait accélérée la procédure d’ouverture des TER à la concurrence.

Il est dit que la devise « liberté, égalité, fraternité » est allègrement violée par la SNCF, le « service PMR (personne à mobilité réduite) » n’étant pas assuré lors de la fermeture des guichets, donc des gares. Sur ce thème une rencontre aura lieu demain samedi avec le député Aurélien Pradié, non disponible ce jour, pour une intervention auprès du Premier ministre.

Il est dit qu’entre la Région Occitanie et la SNCF il y a grande divergence, ce qui devra se résoudre en fin d’année.

Il est dit que la troisième manifestation aura sans doute lieu avant la date prévue du vendredi 18 août.

Il est dit des idées d’autres formes d’action.

Il est dit bien d’autres choses qu’il est bon de venir entendre sur le quai.

Il est évidemment dit que la soirée ne pouvait se passer sans le partage du verre de l’amitié, ce qui est fait. Une pensée va vers Claude Lahontang absent pour cause d’hospitalisation.

Auteur

Nom : celmar