Tous ensemble pour les gares

association citoyenne

Accueil » Un train de la SNCF pris en flagrant délit de retard le samedi 4 février 2017 – Soucis de correspondance – Témoignage

Un train de la SNCF pris en flagrant délit de retard le samedi 4 février 2017 – Soucis de correspondance – Témoignage

 

Samedi 4 février 2017

Voyage de Paris-Bercy à la station de ski du Lioran (Cantal) via Clermont Ferrand

Horaire prévu

1 – Intercités 5959

Paris Bercy : départ 13h

Clermont Ferrand : arrivée 16h33

2 – TER 73803

Clermont Ferrand : départ 16h48

Le Lioran : arrivée 18h37

Durée du voyage : 5h37

 

Horaire réalisé

1 – Intercités 5959

Paris Bercy : 13h rien ne bouge, aucune annonce

Paris Bercy : 13h30 rien ne bouge, aucune annonce

Paris Bercy : 13h49 départ.

Un calcul rapide permet de conclure qu’il y a moins de 50mn de retard.

De nombreux voyageurs concernés par une correspondance à Clermont Ferrand vers Le Lioran s’en inquiètent auprès des contrôleurs. Ces derniers rassurent : « La SNCF étudie la possibilité d’un train supplémentaire. Nous en dirons un peu plus à Nevers. »

Nevers : sur le quai de l’animation. Aucune annonce n’est faite. À l’évidence les pompiers évacuent un passager.

Nevers : au départ le train accuse un retard d’une heure 10. Toujours pas la moindre annonce.

Près d’un quart d’heure plus dans le train, vers 16h30, immense rigolade : les contrôleurs tout penauds ou le feignant ne peuvent plus rassurer, il n’y aura pas de train supplémentaire.

Dans les voitures, à 17h52, étonnement, des haut-parleurs une voix féminine en sort.

« Clermont Ferrand est à une coudée ». Suivent les diverses possibilités de poursuite du voyage, dont les correspondances.

Peu rassurant : Le Lioran n’est pas cité.

Nul n’est sensé ignorer que Le Lioran est sur la ligne d’Aurillac. C’est ce que pense la SNCF.

Arrivée du train à Clermont-Ferrand : 17h 55

 

Ici aidons les voyageurs pour la suite à donner.

 

2 . TER 73803

2 bis – TER 73809

Clermont Ferrand : départ 18h42

Le Lioran : arrivée 20h 33

À noter qu’il n’y a pas eu de surpopulation.

 

Bilan

Durée prévue du voyage : 5h37

Durée réelle du voyage : 7h 33

Retard réel : 1h56 (au moins car l’heure d’arrivée n’a pas été vérifiée)

 

En principe les voyageurs devraient avoir droit à indemnisation. La SNCF trouvera-t-elle prétexte à y échapper ?

Affaire à suivre.

Après réclamation par le client (comme ne sait que dire la SNCF), la dite SNCF ne retient que le retard du premier train, ici 67mn et applique son barème : remboursement de 25%  pour un retard entre 30mn et 2h. Mais ce remboursement consiste en un bon d’achat (dixit).

Si vous arrivez trois jours après mais après une correspondance ça fera 67mn. Dura lex, sed lex : la loi est dure mais c’est la loi !

 

Supputations

 

Horaire prévu d’un deuxième Intercités

1 – Intercités 5963

Paris Bercy : départ 14h

Clermont Ferrand : arrivée : 17h33

 

2 – TER 73809

Clermont Ferrand : départ 18h42

Le Lioran : arrivée 20h 33

 

En semaine circule le TER 73807

Clermont Ferrand : départ 17h 48

Le Lioran : arrivée 19h 46

 

Durée prévue du voyage le week-end : 6h 33

Durée prévue du voyage en semaine : 5h 46

 

En semaine l’attente de correspondance à Clermont Ferrand pour Le Lioran, Aurillac est de 15mn.

Le week-end l’attente de correspondance à Clermont Ferrand pour Le Lioran, Aurillac est de 1h09mn,

 

Revenons aux Intercités.

À Nevers le deuxième Intercités 5963, parti une heure plus tard, s’il était à l’heure, a peut-être doublé le premier, le 5959, pour ne pas se mettre lui-même en retard ?

Toujours est-il que la SNCF a imposé pour la suite du parcours le scénario du second train, longue attente du TER.

Dès lors, il y a risque d’entassement des voyageurs des 2 Intercités dans le TER (ce que la SNCF n’hésite pas à pratiquer allègrement), ou bien dans le deuxième Intercités il n’y a pas pléthore de candidats (à supposer que les voyageurs sont économes de leur temps et ont préféré le premier train), mauvaise nouvelle pour les professionnels de la neige, au moins pour ce jour.

La SNCF le sait.

Comme déjà écrit, les gens ont passé bien du temps en gare de Clermont Ferrand en pleins travaux, et il n’y a pas eu de bousculade dans le TER.

 

Au détour rappelons que la SNCF a supprimé les fiches horaire tant appréciées.

Certains guichetiers vous renvoient sèchement à Internet, d’autres guichetiers le déplorent et vous renvoient à Internet même si vous ne l’avez pas.

Même si vous êtes expérimenté, quelle sècheresse que les recherches.

Dans vos navigations n’apparaissent que les gares de départ et d’arrivée, voire les gares de correspondance. Aucune idée des gares intermédiaires, aucune idée sur la totalité des lignes. Restons en là il y aurait trop à dénoncer.

 

Auteur

Nom : celmar