Tous ensemble pour les gares

association citoyenne

Accueil » Samedi 26 novembre 2016 à Gourdon – Assemblée générale de TEPLG

Samedi 26 novembre 2016 à Gourdon – Assemblée générale de TEPLG

1

Environ 90 personnes participent à l’Assemblée générale de TEPLG, dont 87 membres qui ont émargé, alors que 77 se sont excusés et ont envoyé un pouvoir pour les différents votes.

À la tribune, avec le Président Claude Lahontang, figurent Jean-Claude Sandrier, Président de l’association Urgence Ligne Polt, Dominique Orliac, députée du Lot, vice-présidente de l’association Urgence Ligne Polt, Jean-Noël Boisselot vice-président de l’association Urgence Ligne Polt, Marc Gastal Vice-président du Conseil Départemental, Marie-Odile Delcamp, maire de Gourdon et Présidente de la Communauté des Communes du Quercy Bouriane, Jean-Michel Sanfourche, maire de Souillac.

Claude Lehontang, après avoir déclaré ouverte l’Assemblée générale, demande une minute de silence en hommage aux membres disparus dans l’année.

Après l’annonce de  ne pas renouveler son mandat, il présente le rapport d’activité de l’année écoulée : 527 adhésions, quinze manifestations sur les quais ou au Congrès des élus du Lot, distribution de 9 000 tracts…, Gourdon et Souillac unissant toujours leurs efforts pour lutter contre la suppression des arrêts, des trains et des lignes et pour l’amélioration du service (guichets, personnel).

La trésorerie est présentée équilibrée malgré une légère perte.

Avant d’indiquer que la cotisation 2017 reste à 6 €, il rappelle la journée du 20 avril, où 130 sénateurs, députés et maires se sont opposés à la politique de la SNCF.

 

La parole est à Jean-Claude Sandrier. En préambule, il incite TEPLG, qui depuis plus de cinq ans se mobilise, à persévérer : «Bien des batailles nous attendent encore».

Puis il détaille l’action d’Urgence Ligne POLT.

Parmi les quelques acquis, la création d’un comité de suivi, la reconnaissance de la ligne POLT comme ligne structurante du territoire national  et la consultation uniforme de toutes les associations qui la défendent, le doublement des crédits d’infrastructure (rénovation de la ligne et remplacement du matériel), un comité de suivi a été mis en place et un schéma directeur établi.

Mais avec la ligne POLT, seules deux autres lignes auront le statut de ligne structurante, Bordeaux Marseille et Paris Clermont. Elles restent sous l’autorité de l’État ce qui est une garantie d’entretien et de pérennité. Les autres sont reléguées au rôle de lignes régionales.

Le CA d’Urgence POLT intervient d’une part pour que la rénovation de la ligne puisse permettre la vitesse de 220 km/h et non 200 comme prévu et d’autre part pour que dans le cadre du soutien à ALSTOM, des rames TGV soient affectées des 2020 à POLT.

Pour le proche avenir, à l’occasion du passage à l’horaire d’hiver le dimanche 11 décembre 2016 la SNCF supprime tous les trains de nuits à l’exception de 3 lignes  Paris La Tour de Carol, Paris Rodez, et Paris Briançon.

Pour 2017, à l’occasion du passage à l’horaire d’été,  la SNCF annonce des modifications pour la ligne POLT :

– Pour Paris Toulouse un train de plus du lundi au samedi mais deux trains de moins le dimanche et jour férié.

– Pour Toulouse Paris même nombre de trains du lundi au vendredi mais un train de moins les samedi, dimanche et jour férié.

– Deux trains de plus Cahors Paris.

 

C’est au tour de Jean-Noël Boisselot d’apporter quelques compléments.

Marie Piqué, vice-présidente du Conseil régional, adhérente à TEPLG réaffirme son soutien aux associations, soutient que 270 gares de la grande région Occitanie devront perdurer et que concernant les trains ECO les billets ne doivent pas être exclusivement vendus sur internet, échappant ainsi à toute gestion par les cheminots, dont elle précise, comme d’habitude, le rôle prépondérant.

Marc Gastal, vice-président du conseil départemental du Lot et qui représentait Serge Rigal, a affirmé que 34 élus départementaux ont voté et signé pour supporter TEPLG.

Marie-Odile Delcamp et Michel Sanfourche apportent à leur tour leur soutien.

Dominique Orliac intervient en dernier affirmant que  «comme par le passé», elle défendra «le rail lotois pour les Lotois».

 

Sont alors votés à l’unanimité le rapport d’activité (moins 3 abstentions) et le rapport financier (moins une abstention)

 

Pour pouvoir au remplacement du tiers sortant des membres du Conseil d’administration (démissionnaires) sont élus Jacques Arnoux, Anne-Marie Caumont, Jérôme Foucœur, Jean Labrot et Jacques Montal.

Dans la discussion qui s’ensuit il n’a pu être abordé le devenir de l’action de TEPLG.

La réunion du premier Conseil d’administration est fixée au jeudi 15 décembre 2016, sa première action étant d’élire le nouveau bureau.

Place enfin au verre de l’amitié.

 

Auteur

Nom : celmar