Tous ensemble pour les gares

association citoyenne

Accueil » Premier rassemblement de l’année en gare de Gourdon à l’occasion des vœux 2016

Premier rassemblement de l’année en gare de Gourdon à l’occasion des vœux 2016

16 01 23

Samedi 23 janvier 2016 à  Gourdon

« Le bonheur est quelque chose qui se multiplie quand on le divise »   (Pauolo Coelho)

Un chapiteau est dressé dans la cour de la gare pour fêter la nouvelle année. Plus de cinquante participants. C’est l’occasion d’échanger quelques informations.

Une adhérente, on ne le lui rapprochera pas, a un neveu contrôleur SNCF. Ce neveu se voit proposer par sa direction le départ anticipé à la retraite. Cette même direction invite les collègues plus jeunes à briguer des postes sur d’autres lignes (manque de visibilité sur POLT ?).

Jean-Noël Boisseleau, vice-président d’Urgence ligne POLT a annoncé que Serge Rigal, président du département du Lot et Dominique Orliac, députée du Lot, établissent un courrier pour que le train soit rétabli jusqu’à Cerbère. «Nous demandons aussi que le train 100 % éco (tarif réduit de 15 à 35 €) s’arrête à Gourdon et Souillac tous les jours ainsi que le train de nuit et que le train en direction de Roissy (qui s’arrête actuellement à Brive) descende jusqu’à Cahors avec des arrêts à Gourdon et Souillac, permettant aux Lotois de se rendre directement à l’aéroport Charles de Gaulle. Il souligne également que plusieurs points sont à surveiller comme le train de 7 heures 10 en direction de Paris et le retour de 22 heures. On va certainement avoir l’occasion de revenir sur les quais.»

Une mère vient rappeler que les élèves scolarisés à Cahors en demi-pension ne peuvent utiliser les services de l’unique TER survivant du matin (trop tôt). Pour mémoire le TER de 7 heures a été supprimé. Elle-même, prof à Cahors, subit le même préjudice.

Certains horaires « papier » sont disponibles dans les casiers du hall de la gare. Il y a pléthore d’exemplaires PARIS PORT-BOU VIA TOULOUSE, le fantôme, où ne figurent pas Gourdon et Souillac.

À noter que ces exemplaires font mention de « Intercités », contrairement à la réalité (obligation d’emprunter un Intercités et deux TER).

Pas un seul horaire Paris Toulouse, où apparaissent Gourdon et Souillac. L’agent présent passe commande.

Untel avoue qu’il se souvient de pique nique sur les rails de Gourdon.

Évidemment nombre de douceurs pour apaiser faim et soif.

.

Auteur

Nom : celmar