Tous Ensemble Pour Les Gares

Association Citoyenne

Accueil » Lettre à Carole Delga, Présidente de la Région Occitanie, concernant le transport ferroviaire, en date du 29 mai 2017

Lettre à Carole Delga, Présidente de la Région Occitanie, concernant le transport ferroviaire, en date du 29 mai 2017

Avant sa photocopie présentation du contenu de la lettre, pour confort de lecture

Toulouse le 29 mai 2017

Madame Carole DELGA Présidente – Conseil Régional Midi-Pyrénées —Languedoc Roussillon – 22 Bd du Maréchal JUIN 31 406 TOULOUSE Cedex 9

Madame la Présidente,

Les Associations d’usagers et le secteur régional C.G.T. Cheminots de Midi-Pyrénées se sont réunis ce mardi 22 mai à Toulouse concernant les différentes difficultés rencontrées au niveau du transport ferroviaire (fermeture de gares, réduction des services aux usagers).

Ensemble, nous mesurons que la mobilisation commune, associations d’usagers, cheminots mais aussi d’élus locaux et/ou régionaux, a permis d’imposer des avancées dans le secteur du ferroviaire : ouverture de ligne (Montréjeau-Luchon), retour de certains trains de nuits, maintien de certains guichets…

Pour autant de nombreux problèmes demeurent : problèmes de régularité, de suppressions de trains, de rupture de correspondances, de guichets fermés, etc. Concernant les trains de nuits, la Palombe-Bleue doit être pérennisée car ce train est indispensable pour désenclaver les vallées Pyrénéennes. Quant au train de nuit Paris/Rodez que nous avons regagné, il faut impérativement revoir les horaires afin que les correspondances vers Aurillac, Villefranche, Millau et Albi puisse être assurées. Pour cela la coupe doit être réalisée à Coutras, cela est techniquement réalisable.

Nous tenons également à vous interpeler des décisions de la Direction SNCF contraire aux besoins des usagers et à la qualité de la production ferroviaire. C’est ainsi qu’elle a décidé de fermer plusieurs gares le l’ juillet (Gramat, Assier, Rocamadour, Gourdon).

Vous avez déjà été informée par plusieurs courriers de ces problèmes allant à l’encontre de la politique envisagée suite au compte-rendu des E.G.R.Im. Nous n’avons pas, à ce jour, eu de réponse de votre part, pas plus que de la S.N.C.F.

Les élus, usagers et cheminots se sont déjà mobilisés pour manifester leur mécontentement lors de deux rassemblements qui se sont déroulés à la gare d’Assier (46 320) le samedi 06 mai 2017 et à la gare de Gramat (46 500) le samedi 20 mai 2017. Ce ne sont pas moins de 500 personnes qui se sont déplacées pour exprimer leur colère concernant les fermetures de ces quatre gares du Lot. D’autres manifestations sont d’ores et déjà prévues.

Les décisions de fermetures interviennent sur décision unilatérale de la Direction Régionale Toulousaine de S.N.C.F. Réseau sans aucune concertation avec le Conseil Régional Occitanie, ni avec aucune autre collectivité locale ou territoriale et encore moins avec les principaux intéressés : les usagers. La nouvelle convention, qui devrait être mise en place au mois de juillet 2017, est en cours de négociation. Au travers des nouveaux horaires des TER, la S.N.C.F. veut d’ores et déjà, dès juillet, réduire de son propre chef les services offerts aux usagers en gare et sur la ligne Rodez-Brive sans attendre les termes de cette nouvelle convention qui n’est pas encore finalisée.

Par ce courrier, nous vous demandons d’intervenir pour que la S.N.C.F. cesse, d’une part, ces fermetures arbitraires de gares et revienne, d’autre part, sur la grille horaire TER de cet axe qui vont toutes deux à l’encontre d’une politique de développement durable du Service Public Ferroviaire.

Dans l’attente d’une réponse rapide, nous vous prions de bien vouloir agréer, Madame la Présidente, l’expression de nos sentiments distingués.

Pour l’ensemble des associations d’usagers

Christophe SCHIMMEL Président de l’ADGAPR

 

Photocopie de la lettre

 

17 06 02 lettre delga

 

 

 

 

 

Auteur

Nom : celmar

Aller à la barre d’outils