Tous ensemble pour les gares

association citoyenne

Accueil » Samedi 18 novembre 2017 à Gourdon – Dixième anniversaire de TEPLG

Samedi 18 novembre 2017 à Gourdon – Dixième anniversaire de TEPLG

sous préfecture

Samedi 18 Novembre 2017 à Gourdon

« Mokho koung té li ka soro a té yan », est un proverbe dont une traduction en français, pour ceux qui ne lisent pas le bambara est « On ne rase pas la tête de quelqu’un en son absence ».

Sans nécessité de traduction cette citation de Bernanos : « Il faut beaucoup d’indisciplinés pour faire un peuple libre. »

Lucie Aubrac, elle, jusqu’à son dernier souffle a pratiqué son « Résister se conjugue au présent. »

« Pourquoi placer les gares à côté des voies de chemin de fer ? » s’interrogeait Alphonse Allais.

Faut-il oser la déclinaison « Pourquoi placer les anniversaires à la date anniversaire précisément  d’un an ? »

Nombreux sont les indisciplinés, les résistants qui applaudiraient à cette dite déclinaison, disponibles à toute date autre que ce 18 novembre, désigné jour du dixième anniversaire de TEPLG.

À 10h 45, les 8 musiciens de la Banda des Cabécous ouvrent la journée, devant les Pargueminiers, initiant une déambulation en ville. Derrière la maquette du Capitole, ancienne idole de la ligne Paris Toulouse, une vingtaine de « commémorateurs », mais pas uniquement, une délégation avec Georgette Laporte, présidente de TEPLG et Jean-Claude Sandrier, président d’Urgence ligne POLT, rencontrant le sous-préfet pour la remise des revendications.

Ce dernier se contente de dire que se rapproche le temps de l’ouverture du trafic ferroviaire à la concurrence.

« Nous partîmes cinq cents ; mais par un prompt renfort

Nous nous vîmes trois mille en arrivant au port »

écrivit Corneille, qui avait de gros moyens pour mener à bout son Cid.

Plus modestement, parti à 20, TEPLG se retrouve à 40, avec les musiciens complices, devant la sous-préfecture, pour la photo souvenir, après avoir sillonné les allées du marché.

Parmi les élus, le député Aurélien Pradié et 2 maires.

France 3 est là pour rendre compte au journal du soir.

Retour aux Pargueminiers.

À midi est offert l’apéritif.

C’est l’occasion de la présentation du livre « TOUS ENSEMBLE POUR LES GARES 2007-2017.

DÉJA DIX ANS DE LUTTE POUR LA DÉFENSE DU SERVICE FERROVIAIRE AUTOUR DES GARES DE GOURDON ET SOUILLAC ».

Un coup d’œil rapide fait apparaître l’historique de la bataille pour la restitution des 15 arrêts supprimés à Gourdon et Souillac en 2007, puis des 2 batailles à Dégagnac pour raison de suppression des arrêts des TER.

Apparaît également l’opposition de TEPLG à d’autres pratiques de la SNCF, telles la suppression de nuit, la fermeture partielle ou totale de gares, la substitution des bus aux trains.

La défense de la ligne POLT est un leitmotiv.

Un glossaire détaille quelques concepts évoqués.

À visiter un trombinoscope réalisé en mai 2009 lors d’une journée spéciale en gare de Gourdon.

 

À la treizième heure du jour, l’envie est venue à 48 gourmets de s’installer à table pour l’opération mique.

Les 3 musiciens de Quercy Mélodie ponctuent de quelques airs ce moment gastronomique.

À la treizième heure du jour, place est faite à la danse, sur des musiques que beaucoup ont entendues dans les années 50 et 60.

Le tirage de la tombola fait des heureux et des déçus.

À la vingtième heure du jour, la collation est la bienvenue avant de se laisser emporter par les airs à danser.

 

Auteur

Nom : celmar